Les verres et matériaux Oakley

Les verres et matériaux Oakley

Oakley repousse chaque jour un peu plus loin les limites de l’innovation. Les matériaux de fabrication des montures sont parmi les meilleurs du monde, tout comme les verres. La marque proposant un nombre incroyable de verres différents, il est parfois difficile de s’y repérer facilement. Afin de remédier à cela, voici tous les modèles disponibles, classés selon leur catégorie ainsi que leur usage.

Par ailleurs, les termes utilisés étant parfois un peu barbare, quelques définitions s’imposaient. Voici donc un lexique des termes utilisés par Oakley.

O-matter® : Le « o-matter » est un alliage de différent plastique créé par Oakley. Il en résulte un matériau extrêmement léger, très confortable et résistant aux chocs ainsi qu’aux conditions climatiques.
Modèles phares : Dispatch, Fuel Cell, Five, Jawbone, M-Frame, Commit, Compulsive

C-5™ : Le « C-5 » est un alliage de 5 métaux qui sont fondus et amalgamés afin de créer un matériau très résistant et durable, même lorsqu’il est utilisé pour des formes très fines.
Modèles phares : Tightrope, Whisker, Inmate, Hinder, Probation

Titanium : « Titanium » signifie en français Titane. Ce matériau quasi indestructible et très léger est utilisé dans l’aéronautique depuis de nombreuses années. Fondu puis injecté dans des moules, ce matériau a la capacité de s’adapter au formes les plus complexes.
Modèles phares : Polarized Titanium Square Whisker, Polarized Oakley Nanowire 4.0

Nanowire™ : Alliage de titane ultra léger qui permet de créer des formes très discrètes sans pour autant sacrifier la solidité. Le Nanowire est par ailleurs un métal « à mémoire », ce qui signifie qu’on peut l’adapter au visage afin d’avoir des lunettes sur mesure, ou encore de le plier sans qu’il se déforme de manière définitive.
Modèles phares : Polarized Oakley Nanowire 2.0, Polarized Oakley Nanowire 3.0

X-metal® : Le X-metal est le seul métal à pouvoir être sculpté en 3 dimensions. Couplé à des fixations souples, les montures en X-metal sont les seules au monde à être intégralement réalisée en métal.
Modèles phares : X-squared, Half-X, Juliet

Unobtainium® : Ce caoutchouc développé par Oakley dans les années 80 a la particularité de voir son adhérence augmenter avec l’humidité (eau, transpiration). C’est ce matériau qui est utilisé pour les inserts sur les branches ainsi que les plaquettes nasales.

Polarized : Le terme polarisé est utilisé pour définir des verres qui ne laissent passer que la lumière directe. En clair, la lumière réfléchie ne parvient pas à l’œil. Exemple, lorsque l’on regarde la surface de l’eau avec le soleil qui se réfléchit dedans, on ne voit que le reflet (caractérisé par une grosse zone éblouissante). Avec des verres polarisés, cette lumière est filtrée pour ne pas atteindre l’œil. Ainsi, il devient possible de voir le fond de l’eau.
Les verres polarisés Oakley sont connus comme étant les meilleurs du monde, du fait de leur axe de polarisation qui est parfaitement horizontal. Cette technologie leur vaut le terme de « Verres Haute Définition » (H.D.O.)

Iridium® : L’iridium est un élément chimique appartenant à la famille des métaux. Portées à très haute température, les molécules d’iridium se fixent au verre en Plutonite. Ce traitement a pour effet d’améliorer le contraste et de limiter l’éblouissement.

Plutonite® : Le plutonite est un dérivé de plastique conçu par Oakley. Ce matériau est extrêmement léger et solide. Très résistant aux chocs (voir la vidéo d’impacts sur les verres Oakley) ce verre permet également de bloquer 100% des U.V.A, U.V.B et U.V.C.